Le Noctiraid, un raid multisport nocturne

Le Nocti’Raid, ça ne vous dit rien ? Vous allez découvrir ici ce raid multisport de nuit, sur environ 7 heures d’épreuves!

Au programme : lampe frontale, course à pied, orientation, VTT, tir à la carabine, escalade, mur réflexes…

Cette course est organisée par les étudiants MLEPS2, à Orsay, avec des épreuves qui se déroulent dans et autour du gymnase du campus.

noctiraid - affiche

L’affiche du Noctiraid

Genèse :

Je ne sais plus comment j’ai découvert ce raid, probablement en fouillant sur l’excellent site Raidsnature.com, mais en tout cas la description m’a bien plu ! De la course d’orientation, de l’escalade, de la course à pied, du vélo et du run&bike (oui, c’est bien de la course à pied et du vélo). En plus, y’avait aussi du tir à la carabine et du mur reflexe, mais ça, je ne le savais pas encore.

Je cherche une équipe, et après un harcèlement régulier de mes compagnons habituels, je dois me rendre à l’évidence. Ces fiottasses ont peur du noir (à moins que ce ne soit l’effort physique qui les effraie, mais je n’ose croire à une telle lâcheté de leur part). Bref, 4 mois avant la course, tout le monde avait déjà des supers excuses foireuses pour ne pas venir.

Je me suis résolu à rejoindre deux raideuses à qui il manquait un co-équipier  pour compléter leur équipe de 3, et qui avaient laissé un message de recrutement sur la page Facebook du Noctiraid. On ne s’était jamais vu mais un coup de téléphone plus tard, l’affaire était bouclée.  J’amènerai la couverture de survie et le kit de réparation vélo, elles se chargeraient du sifflet, des boussoles et du porte-carte.

1er incident : Les inscriptions sont complètes, il y a déjà 50 équipes. Nous sommes sur liste d’attente. Par chance, les organisateurs nous avertissent quelques jours plus tard que nous sommes finalement acceptés !

2eme incident : 5 jours avant le départ, une co-équipière déclare forfait, avec une tendinite à chaque genou (oui oui, les deux genoux à la fois, une vraie bourrine !). On cherche un remplaçant, mais j’ai peu d’espoir : j’ai déjà tanné tous mes contacts potentiels via Facebook. Soudain l’étincelle : j’appelle LE COUZ, un hippie retro-pré-médiéval qui n’est pas sur le réseau social, voilà pourquoi je n’avais pas encore fait appel à lui. Il n’a pas tenu bien longtemps devant un programme aussi alléchant, et nous voilà à nouveau au complet.

noctiraid - equipe raid 2 nous

L’équipe des RAID 2 NOUS

Entrainement :

Pour être fin prêt le 8 février, il me faudra un solide entrainement ! Après la trêve de Noël, je me remets au sport. C’est parti pour des entrainements de course à pied, à raison d’une séance par semaine pendant… deux semaines. Voila. C’est tout.

Accueil de la course

On part avec le kangoo du Couz, c’est trop bien parce qu’on n’a même pas besoin de démonter les vélos pour les charger dans le coffre. Sur la route, on se prend un méga orage de grêle, ce n’est pas bon signe, il est d’ailleurs prévu qu’il pleuve toute la nuit. Ah je me souviens, j’ai oublié mon Kway à la maison… ça commence bien.

On arrive dans les premiers au gymnase « Base de vie » du raid. On récupère les dossards, on range nos vélos dans le box qui nous est attribué, et on se dirige vers les animations pré-départ.

Parachute :

Un mini-parachute est pendu au plafond du gymnase, il faut deviner à quelle hauteur se situe le paquet qu’il retient. Le gagnant recevra un saut en soufflerie. On prépare notre pronostic, avec une petite photo du Couz™ sous le paquet, et on s’installe dans l’espace lounge, un redbull à la main, puis on mesure comme on peut avec l’écran du téléphone, des bouts de papiers pliés et une recherche Google Image d’une règle graduée. On termine avec une règle de trois (ou produit en croix, pour la jeune génération) pour estimer la hauteur à 373cm. En fait, c’était 393cm, on ne gagnera pas, mais c’était marrant.

noctiraid - concours parachute

Concours Parachute b_réel = a/b*a_réel

Estimation temps :

Il faut estimer le temps qu’on va mettre pour finir la totalité des épreuves. Le seul inconvénient, c’est qu’on ne sait pas bien comment vont se dérouler certaines épreuves (pénalités de temps sur le tir, le mur réflexe, nombre de voie et difficulté de l’escalade). Après un gros louchage (néologisme pour « estimation à la louche »), on annonce 7h15. Les autres équipes annoncent plutôt une heure de moins. On s’en moque, on joue la précision, l’équipe la plus proche de son estimation gagnera des montres cardio-fréquences-mètres. Encore une fois, on ne sera pas les gagnants.

Concours Photo :

Chaque équipe peut se faire prendre en photo sur le stand du concours. Après une semaine sur leur site facebook, l’équipe dont la photo aura le plus de like remportera 4 places pour la course « Mud Day ». Je veux gagner ça ! Donc j’ai ramené le maquillage, on se barbouille, on prend une photo terrible, et après avoir joué les clochards 2.0 pour faire la manche aux « likes », on remporte le concours avec 457 likes ! Merci beaucoup à tous les votants, et félicitations aux rivaux qui ont tenté la photo tout nu, mais leur corps repoussant ne leur a pas permis de nous surpasser !

noctiraid - concours photo raid 2 nous

Photo gagnante du concours de likes

Essai au tir à la carabine et au mur reflexe :

On en reparle plus bas, mais c’était super de pouvoir essayer ces trucs avant de devoir s’y confronter en mode « compét’ ».

Pasta party :

Les gentils organisateurs nous ont offert le dîner avant de se lancer sur la course, c’était bien cool de leur part !

Briefing :

C’est le moment relou où tout le monde a fait semblant d’écouter. Même que certains faisaient vachement bien semblant.

 

Départ de la course / Course d’orientation

Ca y est, on est dehors, devant l’arche gonflable de départ, et notre cheftaine d’équipe va récupérer la carte. Au top départ, on court et on tousse au milieu de la fumée de feu à main, on suit quelques coureurs jusqu’à une balise peu éloignée, mais pas non plus la plus proche pour éviter de faire la queue sur les pointages. Arrivés à la première balise, SURPRAÏÏÏZE ! Il faut une feuille en plus pour poinçonner, mais on ne nous l’a pas donné. On retourne au point de départ, où on nous donne une magnifique grille faite à la va-vite au feutre. A priori, on n’était pas la seule équipe à avoir été un peu étourdis.

noctiraid - course d orientation

Poinçonnage d’une balise en CO

On reprend la course d’orientation, tout roule bien, mes deux coéquipiers lisent la carte et courent devant, je suis derrière, en servant à peu près à rien. Ah si, comme j’ai une très bonne lampe (merci la spéléo), j’arrive à voir les balises de loin, qui sont réfléchissante.

Après une heure de course d’orientation, et quelques passages dans des trous de grillages, on revient au gymnase pour enfourcher les VTT.

VTT

On se lance dans l’épreuve VTT, y’a beaucoup de monde qui sont partis avant nous à priori. Il a plu (du verbe pleuvoir) énormément la semaine précédente, et on pédale au milieu de la forêt pleine de boue.  Du coup, il faut forcer même sur le plat, et en plus on n’y voit pas super bien sur le chemin sombre. Par moment, on doit même pousser le vélo à pied tellement la boue est épaisse.

L’épreuve est assez longue, difficile, et incident : la pédale tombe du vélo tout neuf de notre coéquipière ! Comme on avait demandé des pédales classiques pour la run&bike, elle venait de virer ses pédales automatiques et avait défoncé les pas de vis du pédalier (oui, des vraies brutes ces raideuses). Finalement, l’équipe 37 qui nous suivait de près nous prête une clé à molette et nous sauve les miches. On peut continuer.

noctiraid - run and bike

Run & Bike au Noctiraid

On revient au gymnase et on pose les vélos pour l’épreuve de …

Mur Réflexe

Le mur réflexe, c’est un cadre avec des boutons, sur lesquels on doit appuyer lorsqu’ils s’allument. Sauf que c’est hyper dur d’appuyer 40 fois en 45 secondes. Du coup on termine souvent puni, et on doit aller en prison pour subir une pénalité de temps.

Run & Bike

L’épreuve de run&bike, c’est une boucle de 4km à réaliser 3 fois de suite. On met 2 équipiers à vélo et le 3eme qui court à coté. On a le droit d’échanger la configuration autant de fois qu’on veut pendant l’épreuve. Ca fait du bien de pédaler sur du plat à un rythme lent, on se repose un peu. Sauf quand c’est notre raideuse qui court, on doit forcer un peu pour la suivre !

Tir à la carabine

On passe sur le pas de tir, pour faire du tir à la carabine. C’est une carabine à plomb, on tire allongé sur 5 petites cibles qui sont alignées comme aux JO, mais à une distance de débutants. Avec la lunette de compét’ et un équipier qui charge les plombs, le tireur n’a qu’à aligner la mire et tout roule, on a fait que des perfect !

noctiraid - tir a la carabine

Entrainement au tir à la carabine

Escalade

On passe ensuite dans un gymnase à proximité pour faire une voie d’escalade chacun. On a la droit de prendre toutes les prises qu’on veut, et le mur est éclairer en lumière noire. Zéro difficulté, mais on apprécie la variété des épreuves.

noctiraid - escalade fluo

Escalade en mode « fluo »

Trail

On se lance dans un trail de 10Km. Sauf qu’au premier checkpoint, on apprend qu’il en fait 12. D-s que ça monte un peu, on se met à marcher. Dès que la crampe du couz le tire un peu, on se met à marcher. Dès que… nan, en fait on ne cherche même plus de prétexte, et on marche quasiment la totalité de l’épreuve. On ne se fait doubler qu’une fois, on doit être dans les derniers. Cette épreuve est clairement la plus dure, car on n’a qu’une envie, c’est de rentrer pour finir tout ça. Le parcours étant en majorité dans la forêt, on ne croise même pas de checkpoint de l’organisation, qui sont plutôt au niveau des carrefours routiers. Pour se donner bonne conscience, on court sur les 500 derniers mètres, une vraie torture. On arrive complètement fatigué mais heureux, pour se voir attribuer la 38eme place sur 48 (il y a eu 2 abandons), avec une équipe d’organisation bénévole et toujours sourire à 5h du mat’, qui nous attribue le prix « Twitter » pour le livetweet le plus actif de la compétition !

noctiraid - les velos dans le kangoo

Chargement des vélos tout crado dans la poubelle du Couz

 

Vous voulez en savoir plus ?

Suivez la page Facebook du Noctiraid

– Inscrivez vous à la newsletter du Noctiraid (y’a un petit encart Newsletter sur le site officiel du Noctiraid)

Suivez le compte Twitter du Noctiraid

 

 

 

Publicités